PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


Initiative 4 pour 1000 : agriculture, fertilité, forêt, climat

Initiative 4 pour 1000 (carbone)

Augmenter de 4/1000 le carbone des sols (humus) et des couverts végétaux, chaque année, permettrait de stopper la concentration de CO2 atmosphérique.

Tout en améliorant la fertilité des terres et la circulation de l’eau, prévenant sécheresses et inondations. Base de la sécurité alimentaire. Prévention des exodes – migrations. Economies d’énergies.

Infos : https://planethumus.com et https://agrihumus.com

Pour télécharger le document (PDF 8 pages), cliquez ci-dessous :

https://agrihumus.com/wp-content/uploads/2018/05/presentation_initiative_4p1000.pdf

Dès 2015 (COP21) : les transitions énergétique et agricole mondiales vont de l’avant ! Voir Ministère agricole (France) :

http://agriculture.gouv.fr/4-pour-1000-et-si-la-solution-climat-passait-par-les-sols-0

—————————-

Les deux plus puissantes ressources d’énergie sur la Planète : la photosynthèse végétale (grâce au soleil), photosynthèse qui “fabrique” les matières organiques végétales. Et l’humification (formation de l’humus de la terre) grâce aux organismes des sols, les matières organiques leur servant de nourriture. 

Le schéma simplifié ci-dessous résume ce qui précède :

Hélas, ces deux puissants processus énergétiques (photosynthèse et humification), indispensables à la Biosphère, ont été progressivement détruits par l’Homme depuis environ 10’000 ans (sources ONU / PNUE). Ainsi près de la moitié des terres fertiles du globe a été transformée en sols stériles et déserts.


ARBRES – FORETS – VEGETAUX, BASES DE VIE, NOTRE FUTUR

Regardez le reportage (Passe-moi les jumelles)
vendredi 20 avril 2018 à 20h05, RTS1 (Suisse)

“Paju vous emmène au coeur de la forêt, en compagnie d’Ernst Zürcher, un ingénieur forestier et chercheur atypique qui accorde autant de crédit aux croyances ancestrales qu’à ses connaissances scientifiques”.

Rediffusions :

  • sam. 21 avril 2018 à 00:50 sur RTS2
  • sam. 21 avril 2018 à 11:00 sur RTS2
  • lun. 23 avril 2018 à 15:50 sur RTS2
  • mar. 24 avril 2018 à 11:50 sur RTS2


ARBRES – FORETS – VEGETAUX, BASES DE VIE, NOTRE FUTUR

  • Acteurs du cycle de l’eau, formation et préservation de sols fertiles, gîtes de biodiversité
  • Transformation du carbone atmosphérique, “fabrique” de matières organiques, d’oxygène
  • Stockent (séquestrent) beaucoup de carbone, remèdes face au réchauffement du climat
  • Ressources de bois, de matières premières, maillon productif du contexte économique
  • Complémentaires à l’agriculture : fournitures d’humus potentiel (exemples compostage, BRF – Bois Raméaux Fragmentés, source de matières ligneuses. soit formation d’humus “long terme”
  • Formation de nouvelles molécules vitales, épurées de pollutions
  • Constituent, grâce à la photosynthèse (+ soleil), une puissante ressource énergétique
  • Agro-Foresterie et permaculture : techniques écologiques agricoles d’avenir

Cliquez sur :

Lien vers le diaporama du Professeur Dr Ernst Zürcher, ingénieur forestier

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir le diaporama (PDF)

Lien vers le livre du Prof Dr Ernst Zürcher :

Lien Youtube vers le film “L’Homme qui plantait des arbres” de Jean Giono

Cliquez sur la flèche pour lancer la vidéo

 

IMPORTANT !

Dès 2015 (COP21) : transitions énergétique et agricole mondiales, voir Ministère agricole (France) : http://agriculture.gouv.fr/4-pour-1000-et-si-la-solution-climat-passait-par-les-sols-0
et : « Initiative 4 pour 1000 » : https://www.4p1000.org/fr


Energie – climat – agriculture : + 4 pour 1000 carbone – pays membres

Extraordinaire ! Energie – climat – agriculture

Voyez la liste des 200 pays, Organisations et Institutions mondiaux

de l’Initiative 4 pour 1000 carbone vers la page “MEMBRES”


COP23 – ENERGIES, INTERACTIONS SOL-HUMUS-VEGETAUX-CLIMAT

COP23 dont “Initiative 4 pour 1000” :

4 pour 1000 de carbone : végétaux – sol – humus = sécurité alimentaire, lutte contre le réchauffement climatique 

Résumé:  Grâce au soleil – la plus puissante source d’énergie – la photosynthèse végétale permet la formation des plantes / riches en carbone. Ces ressources entretiennent microorganismes et faune. Résultat, biosphère sur la Planète Terre : les matières organiques abondantes en carbone. Puis leurs consommation – digestion – décomposition (humification = formation d’humus riches en carbone et en éléments nutritifs) participent principalement, avec les argiles, à la fertilité des sols. L’ensemble se fonde sur les “cycles bio-géochimiques” : principalement carbone, azote, eau (hydrogène et oxygène).

Pour lire la suite, cliquez ici


Critiques de la vidéo conférence de Dr Lydia et Claude Bourguignon, « Quels sols pour demain ? Du constat à l’action ! »

Organisation par l’équipe de la Dr. Nelly Niwa, Cheffe du projet Volteface, UNIL I Université de Lausanne-Suisse, Direction Durabilité et Campus

Rappel : brève présentation du Dr Claude Bourguignon

Ingénieur agronome français, docteur ès sciences (biologie et biochimie), ancien chercheur à l’INRA. Fondateur du Laboratoire LAMS – Laboratoire d’Analyse Microbiologique des Sols. Nombreuses missions de régénération et préservation des sols agricoles dans plusieurs pays, sur plusieurs continents. Remarquables conférences en Suisse, en particulier pour le bureau de consultants COMPOSTDIFFUSON Snc Lausanne (années 1990) dont j’étais l’un des fondateurs, sous mandats de l’Etat de Vaud – Suisse dans les années 1990.

Quelques remarques suite à cette rencontre du 7 novembre 2017

  •  Brillants exposés bien documentés des Dr Lydia et Claude Bourguignon : problématiques agricoles, graves erreurs techniques engendrant érosion importante, pollutions graves, disparition de l’HUMUS et de la BIODIVERSITE DES SOLS, des ARGILES (fondements de la FERTILITE). Inversement, présentation de nombreuses techniques de régénération de la terre proposées sur la base des connaissances en pédologie, biologie et techniques /  méthodes bien connues en agroécologie, surtout en agriculture biologique.
  •  Table Ronde : discussions enrichissantes et témoignages de valeur entre spécialistes et professionnels de divers horizons, une certaine timidité quant aux graves situations écologiques agricoles et aux évolutions nécessaires pour une véritable agriculture durable respectueuse des réalités en sciences du sol et en biologie. Par exemple, pas un mot sur le « glyphosate » l’un des pesticides parmi les plus toxiques depuis le DDT catastrophique du siècle dernier…, Rien sur les interactions Sol-Humus-Plante-Carbone-Azote-Climat-Eau-Energie-Migrations. Ni bien-sûr par rapport au Traité de Paris 2015, COP22, COP23, l’Initiative 4 pour mille, accords engagés par bientôt deux cents pays, dont la Suisse. TABOUS ?
  • Quasi absence de temps laissé au public présent (plus de 700 participants) pour le moment des QUESTIONS : pourtant en milieu universitaire, institution ouverte à la participation active des auditeurs et étudiants. CURIEUSE COINCIDENCE : CRAINTE DE QUESTIONS GENANTES POUR CERTAINS MILIEUX ?

Bernard K. Martin

Vidéo conférence du mardi 7 novembre 2017

Lydia et Claude Bourguignon : interview Terre & Nature, 16 novembre 2017, l’hebdo romand de la vie au vert. Cliquez pour aller sur la page de notre blog


1ère analyse : liens “SOL – HUMUS – CLIMAT – SECURITE ALIMENTAIRE” !

Newsletter du 3 octobre 2017

Approches et solutions globales
«SOL – HUMUS – CLIMAT – SECURITE ALIMENTAIRE – MIGRATIONS»

Explications des interactions

1ère analyse / synthèse : véritable approche globale révolutionnaire !

Je totalise bientôt une cinquantaine d’années d’activités diversifiées dans plusieurs pays, centrées sur la protection des terres agricoles, des forêts et de l’eau, intégrant la lutte contre l’érosion et la désertification des sols (donc prévention des migrations).

Les résultats remarquables obtenus m’incitent au partage, à la transmission. Je les raconte dans un livre, nos deux blogs, nos newsletters. J’ai conçu et organisé des colloques pluridisciplinaires en relation avec cette approche globale (systémique).

L’article paru dans Biofutur de septembre 2016 développe remarquablement cette approche globale :

Article Biofutur de septembre 2016 – Cliquez pour ouvrir ce document https://planethumus.com/sol-climat-indissociables-article-biofutur/

Pour la suite, vers la Newsletter du 3 octobre 2017 : cliquez ici


SOL-CLIMAT : initiative + 4 pour 1000 “HUMUS”

Extrait du site français du Ministère de l’Agriculture

(aucune information n’a été trouvée sur les sites de la Confédération suisse

sur le sujet ci-desous) 

Mise en œuvre nationale des politiques liées au 4 pour 1000

4 POUR 1000 CHANGEMENT CLIMATIQUE ENVIRONNEMENT SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Le changement climatique représente un enjeu majeur pour le secteur agricole. Favoriser un meilleur stockage de carbone dans les sols est un élément important de la solution que peut apporter l’agriculture face à cet enjeu : l’augmentation du taux de matière organique dans les sols permet, à travers l’amélioration de la fertilité des sols, de répondre à l’enjeu de sécurité alimentaire ; à travers une meilleure résistance à l’érosion et une meilleure capacité de stockage hydrique, de favoriser l’adaptation au changement climatique ; à travers la séquestration de davantage de carbone, de contribuer à l’atténuation du changement climatique.

Tous ces enjeux sont portés par l’initiative « 4 pour 1000,
les sols pour la sécurité alimentaire et le climat »

Ces enjeux se traduisent au niveau national par des objectifs suivant trois axes :

  • maintien des stocks de matière organique des sols où ils sont élevés (forêts, zones humides, prairies, parcours, systèmes de polyculture-élevage) ;
  • augmentation des stocks là où ils ont décliné et là où le potentiel d’accroissement existe ;
  • synergies et équilibres territoriaux dans une perspective d’économie circulaire (entre les usages de la biomasse, entre territoires producteurs de matières organiques et ceux nécessitant un enrichissement, qualité des matières organiques apportées aux terres).

Ces enjeux sont déjà pris en compte au travers d’un nombre conséquent de politiques mises en œuvre en France, et ce, d’une manière explicite et directe, ou d’une manière indirecte, tant les co-bénéfices sont nombreux lorsqu’il s’agit de la vie des sols. Le présent document vise à donner un aperçu de ces politiques.

Consultez le document Mise en œuvre nationale des politiques liées au 4 pour 1000 (PDF, 1.09 Mo)

Site du Ministère français de l’Agriculture

Site de l’initiative 4 pour 1000