PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


AGROECOLOGIE, Quoi ? Pourquoi ? Comment ?

L’Ecologie, enseignée dans les Universités, constitue la Science des Sciences

Elle chapeaute toutes les autres. Elle prime. Elle nous permet de comprendre les équilibres de la BiosphèreRené Passet, Professeur émérite de Sciences économiques, Université de Paris : 

« Si tous les biens de la biosphère n’appartiennent pas à la sphère marchande, tous les biens marchands appartiennent à la biosphère et obéissent à ses lois » (in “L’ECONOMIQUE ET LE VIVANT” – Editions ECONOMICA).

Un auteur, Matthieu Calame, ingénieur agronome, nous offre une remarquable présentation de l’AGRO-ECOLOGIE dans son livre paru aux Editions Charles Léopold Mayer, un ouvrage richement documenté au plan scientifique tout étant à la portée du grand public :

Cliquez ci-dessous pour plus d’infos :

Présentation, développements, argumentation de ces concepts


Energie – climat – agriculture : + 4 pour 1000 carbone – pays membres

Extraordinaire ! Energie – climat – agriculture

Voyez la liste des 200 pays, Organisations et Institutions mondiaux

de l’Initiative 4 pour 1000 carbone vers la page “MEMBRES”


COP23 – ENERGIES, INTERACTIONS SOL-HUMUS-VEGETAUX-CLIMAT

COP23 dont “Initiative 4 pour 1000” :

4 pour 1000 de carbone : végétaux – sol – humus = sécurité alimentaire, lutte contre le réchauffement climatique 

Résumé:  Grâce au soleil – la plus puissante source d’énergie – la photosynthèse végétale permet la formation des plantes / riches en carbone. Ces ressources entretiennent microorganismes et faune. Résultat, biosphère sur la Planète Terre : les matières organiques abondantes en carbone. Puis leurs consommation – digestion – décomposition (humification = formation d’humus riches en carbone et en éléments nutritifs) participent principalement, avec les argiles, à la fertilité des sols. L’ensemble se fonde sur les “cycles bio-géochimiques” : principalement carbone, azote, eau (hydrogène et oxygène).

Pour lire la suite, cliquez ici