PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. PHOTOSYNTHESE VEGETALE et HUMUS de la terre se situent au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


“Reverdir le Sahara” : climat, biodiversité, sécurité alimentaire, eau

Le magnifique ouvrage, visionnaire, de Jean-Edouard Buchter, ingénieur EPFZ (Suisse)

“Reverdir le Sahara”

“Des solutions pour un retour à la végétation”

montre le fantastique avenir qu’offrent – si nous le voulons bien – les territoires en grande partie désertifiés par nos ancêtres : 6 à 10’000 ans de pressions humaines sur un environnement verdoyant à ces époques reculées.

La régénération de zones arides, grâce à la reconstitution de l’humus et de la biodiversité des sols (+  la reforestation), constitue un immense potentiel de renouveau d’activités agricoles, d’habitats, d’artisanats et une multitude d’emplois nouveaux. Mais aussi des milliards de tonnes de carbone que l’on peut “stocker” (séquestrer) sous forme organique dans les sols.

Et un cycle de l’eau peu à peu rétabli par cet ensemble biologique interactif, grâce à des activités humaines vertueuses. Freiner, inverser exodes et migrations, une utopie ? Des sciences et techniques environnementales  connues sont à disposition. La curiosité et la volonté des politiques, des décideurs, des médias, mais aussi des initiatives individuelles l’emporteront sur la désinformation et la passivité actuelles.

 

Pour commander ce livre : 

Favre | Payot | Amazon


Compléments d’informations disponibles sur ce blog aux plans agronomiques, agro-écologiques, agro-forestiers, pédologiques, énergétiques, climatiques et économiques.

**********************************

Informations complémentaires :

https://planethumus.com  et  https://agrihumus.com

Voir notre chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/user/PlanetHumus

Recherche suisse PNR68 :
http://www.pnr68.ch/fr/projets/synteses-thematiques/sol-et-environnement

Institut de recherche en agriculture biologique :
https://www.fibl.org/fr/page-accueil.html

Initiative internationale 4 pour 1000 carbone :
https://www.4p1000.org/fr

ASSOCIATION FRANÇAISE d’AGROFORESTERIE :
http://www.agroforesterie.fr/definition-agroforesterie.php

Article agroforesterie suisse dans magazine Agrihebdo
https://www.agrihebdo.ch/agroforesterie

Aînées pour la protection du climat :
https://ainees-climat.ch

 

 


AGROECOLOGIE, Quoi ? Pourquoi ? Comment ?

L’Ecologie, enseignée dans les Universités, constitue la Science des Sciences

Elle chapeaute toutes les autres. Elle prime. Elle nous permet de comprendre les équilibres de la BiosphèreRené Passet, Professeur émérite de Sciences économiques, Université de Paris : 

« Si tous les biens de la biosphère n’appartiennent pas à la sphère marchande, tous les biens marchands appartiennent à la biosphère et obéissent à ses lois » (in “L’ECONOMIQUE ET LE VIVANT” – Editions ECONOMICA).

Un auteur, Matthieu Calame, ingénieur agronome, nous offre une remarquable présentation de l’AGRO-ECOLOGIE dans son livre paru aux Editions Charles Léopold Mayer, un ouvrage richement documenté au plan scientifique tout étant à la portée du grand public :

Cliquez ci-dessous pour plus d’infos :

Présentation, développements, argumentation de ces concepts


SOL-CLIMAT : initiative + 4 pour 1000 “HUMUS”

Extrait du site français du Ministère de l’Agriculture

(aucune information n’a été trouvée sur les sites de la Confédération suisse

sur le sujet ci-desous) 

Mise en œuvre nationale des politiques liées au 4 pour 1000

4 POUR 1000 CHANGEMENT CLIMATIQUE ENVIRONNEMENT SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Le changement climatique représente un enjeu majeur pour le secteur agricole. Favoriser un meilleur stockage de carbone dans les sols est un élément important de la solution que peut apporter l’agriculture face à cet enjeu : l’augmentation du taux de matière organique dans les sols permet, à travers l’amélioration de la fertilité des sols, de répondre à l’enjeu de sécurité alimentaire ; à travers une meilleure résistance à l’érosion et une meilleure capacité de stockage hydrique, de favoriser l’adaptation au changement climatique ; à travers la séquestration de davantage de carbone, de contribuer à l’atténuation du changement climatique.

Tous ces enjeux sont portés par l’initiative « 4 pour 1000,
les sols pour la sécurité alimentaire et le climat »

Ces enjeux se traduisent au niveau national par des objectifs suivant trois axes :

  • maintien des stocks de matière organique des sols où ils sont élevés (forêts, zones humides, prairies, parcours, systèmes de polyculture-élevage) ;
  • augmentation des stocks là où ils ont décliné et là où le potentiel d’accroissement existe ;
  • synergies et équilibres territoriaux dans une perspective d’économie circulaire (entre les usages de la biomasse, entre territoires producteurs de matières organiques et ceux nécessitant un enrichissement, qualité des matières organiques apportées aux terres).

Ces enjeux sont déjà pris en compte au travers d’un nombre conséquent de politiques mises en œuvre en France, et ce, d’une manière explicite et directe, ou d’une manière indirecte, tant les co-bénéfices sont nombreux lorsqu’il s’agit de la vie des sols. Le présent document vise à donner un aperçu de ces politiques.

Consultez le document Mise en œuvre nationale des politiques liées au 4 pour 1000 (PDF, 1.09 Mo)

Site du Ministère français de l’Agriculture

Site de l’initiative 4 pour 1000