PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…

Références bibliographiques

QUELQUES LIVRES

PARMI DE NOMBREUX AUTRES

Certains datent mais une mise à jour est prévue.

Des extraits et des commentaires sont en préparation pour bientôt.

.

.

.&

.

.

&

..

.

&

..

.

&

&

Remarquable ouvrage de Jean-Edouard Buchter : “Reverdir le Sahara”   Editions de L’Aire

&

.                                                                                                                .

.

.

.

.&

&

Certains ouvrages datent un peu, mais … qu’en avons-nous fait ?

Préface du Professeur Jean-Claude Védy, Ingénieur agronome, Docteur ès Sciences, directeur de l’IGR-pédologie, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne :  ……en cours de chargement…..

Extrait de l’ouvrage, page 19 :

&

Traduction, commentaire : en cours de chargement…

&

&

&

&

Quant à l’origine et à la progression du Sahara,  l’ouvrage du Dr J.H. Durand confirme, à l’instar d’autres chercheurs (archéologues, biologistes, agronomes, écologues et en particulier des travaux du CNRS – France) que  “les nomades ne sont pas les Fils du Désert mais qu’ils en sont les Pères” (sic)…      En d’autres termes l’Humanité a largement contribué, depuis quelques milliers d’années, à la désertification par le feu, la hache, le labour – sols mis à nu, la guerre, le surpâturage, l’absence de retours organiques nourrissant les organismes de la terre puis les plantes.

Les moyens technologiques modernes (abus d’engrais solubles et pesticides, mécanisation à outrance, forages-irrigation excessive / = salinisation, accroissent encore la stérilisation des sols.

Lions plutôt l’aide au développement aussi – surtout ? – à la régénération des sols, à la reconstitution de l’humus et de la biodiversité des sols.

Extrait 2 : ……………..Arrêter le désert. 2                                                                                Extrait  3 : ……………..Arrêter le désert.3

&

..

&

&

&

&

&

Extrait du Lozet-Mathieu :

&

&

Extrait du Larousse 2012 :

&

&

&

&

Extraits du Duchaufour (Philippe Duchaufour, Professeur honoraire, Université de Nancy 1 :

Pages  39/40    III  – LA MATIERE PREMIERE DE L’HUMUS : MATIERE ORGANIQUE FRAICHE ( = matières végétales et animales, ndlr)                                                                                                                                                                        (… ……) “Lorsque l’apport de matières organiques fraîches  devient insuffisant – parfois nul – la réserve d’humus diminue très progressivement et peut descendre en dessous d’un seuil  dangereux  (très variable suivant la granulométrie, mais que beaucoup d’agronomes situent autour de 2 %). Les propriétés chimiques (par exemple capacité d’échange), et surtout physique (structure et aération), se dégradent rapidement.” 

Page 37     II   – LES AGENTS DE L’HUMIFICATION : LES ORGANISMES VIVANTS                                              “L’ensemble constitue la biomasse microbienne (par opposition à la biomasse racinaire), qui, en fait, est composée non seulement de la microflore (bactéries, champignons), mais aussi de la faune du sol. La biomasse joue un rôle essentiel dans l’humification, à la fois direct (par transformation de la biomasse morte) et indirect (par l’action enzymatique qu’elle exerce au cours des différentes étapes de l’humification).”

&

&

&

……. à suivre bientôt


Nous travaillons bénévolement pour ce site. Votre soutien nous aide pour nos frais de fonctionnement

Bouton Faire un Don