PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. PHOTOSYNTHESE VEGETALE et HUMUS de la terre se situent au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…

Agriculture – Pesticides de synthèse : DANGER !

Paysannes et paysans ne sont pas visés sur nos blogs et nos communications sur les réseaux.

PESTICIDES DE SYNTHESE – Les grands responsables : industries, actionnaires, marchands concernés ; et majorités politiques dans le déni des risques ; beaucoup aussi de gouvernements et administrations qui pensèrent bien agir (années 1950, après guerre, cause disette…). Mais leurs erreurs, mensonges, ignorance, flagrante passivité depuis environ 1970 laissèrent poursuivre des activités et commercialiser des produits nocifs ! Alors que des techniques agricoles et produits écologiques existent depuis plus de 50 années : citons l’agriculture biologique, entre autres. 

Il y a des alternatives aux pesticides de synthèse !

En 1962, la biologiste américaine Rachel Carson avait lancé une alerte qui fit le tour de la Planète. Grâce à son ouvrage, “Printemps silencieux” (“Silent Spring”), l’insecticide DDT (ou dichlorodiphényltrichloroéthane) extrêmement toxique et cancérigène, fut progressivement interdit dans maints pays après des années de luttes…. Hélas des gouvernements “autorisent” encore l’utilisation de ce poison…

Depuis plus de 50 ans d’innombrables autres pesticides de synthèse empoisonnent peu à peu l’environnement : air, eaux, sols, biodiversité, consommateurs, forêts, agriculteurs eux-mêmes. La régulation du CLIMAT s’en trouve aussi perturbée du fait de la destruction progressive des organismes et humus des sols provoquée, entre autres causes, par lesdits pesticides. Mort – et minéralisation – des organismes (invertébrés, bactéries, mycéliums, etc.) et humus les transforment en CO2 et méthane, rejoignant l’atmosphère… Cette lente stérilisation des terres entraîne l’anéantissement de leurs agrégats – importants pour la structure du sol vivant, fertile, durable. Leurs tassement et asphyxie accélèrent la formation de gaz méthane.

********************

Le Matin Dimanche (Genève, Suisse) du 15 septembre 2019 publie un article documenté sur ce thème, quant à la Suisse – mais quasiment valable au plan mondial -, signé de Sylvain Besson :


CLIQUEZ SUR L’IMAGE CI-DESSOUS POUR LIRE L’ARTICLE :

“Berne admet des défaillances dans la lutte contre les pesticides”

Quelques informations majeures, sources “Le Matin Dimanche” (Genève, Suisse) :

  • “POLLUTION – Il faut des années pour bannir les produits identifiés comme toxiques, y compris pour l’homme. Pour la première fois, la CONFEDERATION admet des “problèmes” dans son système d’autorisation”.
  • “Parmi elles, le chlorothalonil. Des résidus de ce fongicide ont été détectés dans des captages d’eau potable un peu partout en Suisse. En avril, l’UNION EUROPEENNE a estimé que ces résidus pouvaient être cancérigènes.”
  • “(…) en Suisse, interdire un pesticide peut prendre des années, surtout si l’industrie se bat pour le défendre”.
  • “En 2010, la CONFEDERATION a commencé un réexamen ciblé” de quelques 90 pesticides. En principe, ce processus prend un an à un an et demi. Mais sur le site de l’OFAG, nous avons repéré quatorze substances dont le réexamen dure depuis 2015 ou 2016 – un délai anormalement long”.
  • “Etudes inquiétantes – C’est ce qui s’est passé dans le cas de l’insecticide Applaud. De 2015 à 2018, l’OFAG a demandé en vain à son distributeur en Suisse, l’entreprise argovienne Omya, des informations sur les résidus cancérigènes que pourrait laisser ce produit dans les confitures et dans le vin.”
  • “L’interdiction de l’Applaud dans les cultures de fruits et légumes n’a été actée qu’en avril dernier”.
  • “(…) Ainsi l’insecticide chlorpyrifos, une substance toxique apparentée aux gaz de combat. Son réexamen a commencé en 2015.”
  • “Les organisations écologistes (WWF, Greenpeace et Pronatura) demandent le réexamen urgent de 150 substances et le retrait immédiat d’une douzaine d’autres.”
  • “Les effets de pesticides sur les amphibiens ou les reptiles sont très mal connus, déplore Eva Wyss, spécialiste du dossier au WWF. Ceux des résidus et des cocktails de pesticides également.”

******************************************

INFOS :

Association Pro Natura :
https://www.pronatura.ch/fr/il-faut-sattaquer-des-present-la-crise-du-climat-et-de-la-biodiversite

WWF Suisse :
https://www.wwf.ch/fr

Greenpeace Suisse :
https://www.greenpeace.ch/fr/

******************************************

 

Exemples de deux ouvrages scientifiques apportant de précieux renseignements sur la problématique des pesticides :

 

 


Des centaines de milliers de molécules artificielles sont produites aujourd’hui par l’industrie, avec de très nombreux usages : agriculture, santé, alimentation, cosmétiques, transports, etc. Inévitablement, ces substances se retrouvent tôt ou tard dans l’air, les eaux et les sols. Souvent, elles restent actives dans l’environnement, même à des concentrations extrêmement faibles. Grâce aux progrès des techniques de détection, les chercheurs mesurent de mieux en mieux ces pollutions invisibles et diffuses. Souvent persistantes, ces substances peuvent se combiner à d’autres molécules présentes dans l’environnement et former des cocktails inédits de composés potentiellement dangereux. Ce livre alerte sur cette contamination chimique très complexe, aux répercussions aussi bien locales que planétaires, pouvant entraîner des conséquences graves pour les différents organismes présents dans les écosystèmes comme pour la santé humaine: cancers, asthme, obésité, baisse de la fertilité, entre autres. Ce livre permet de réaliser l’ampleur et la complexité du problème croissant des micropolluants, mais il montre aussi que des solutions sont possibles.

Pour commander ce livre aux Presses polytechniques et universitaires romandes : cliquez ici
Pour commander ce livre chez Payot : cliquez ici

******************************************

Informations complémentaires :

https://planethumus.com  et  https://agrihumus.com

Voir notre chaîne YouTube
https://www.youtube.com/user/PlanetHumus

Recherche suisse PNR68 :
http://www.pnr68.ch/fr/projets/synteses-thematiques/sol-et-environnement

Institut de recherche en agriculture biologique :
https://www.fibl.org/fr/page-accueil.html

Initiative internationale 4 pour 1000 carbone :
https://www.4p1000.org/fr

ASSOCIATION FRANÇAISE d’AGROFORESTERIE :
http://www.agroforesterie.fr/definition-agroforesterie.php

Association suisse pour la protection des oiseaux ASPO/BirdLife Suisse :
https://www.birdlife.ch/fr