PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


A propos : conférence “AGIR POUR LE CLIMAT” (gpclim.ch et UNIL) 29.11.2018

A propos de la conférence : “AGIR ENSEMBLE POUR LE CLIMAT”

organisée par l’Association Grands-parents pour le Climat (www.gpclimat.ch) et l’Université de Lausanne (voir le post précédent – ci-dessous, daté du 12 novembre 2018 ainsi que notre Newsletter du 22 novembre 2018)

 

Une remarquable rencontre multi-générationnelle qui a rassemblé beaucoup d’auditeurs/trices : une grande salle comble ! Et des orateurs compétents, des participants à la “Table Ronde” motivés. Le signe des temps : le réchauffement climatique s’aggravant, le grand public s’investit et les initiatives de la société civile se multiplient !

Pour visionner la conférence dans son intégralité, cliquez sur la vidéo Youtube ci-dessous :

 

Mais, enfin (!), des Institutions soucieuses de la protection de l’Environnement et du CLIMAT passent aussi aux actes. Ainsi, précédemment, une courageuse réalisation de Mme la Conseillère d’Etat, Madame Jacqueline de Quattro avec son Département du Territoire et de l’Environnement (DTE) : la 1ère des “Assises vaudoises CLIMAT” avait réuni de nombreuses personnalités à l’EPFL le 12 novembre 2018 ! Dans les Administrations des créateurs osent initier des progrès, souvent isolés pourtant essentiels localement pour devenir universels au plan mondial car incontournables.

Quant à la conférence “AGIR ENSEMBLE POUR LE CLIMAT” à l’Université de Lausanne, bien que réussie, répondant à de multiples questions et problèmes majeurs, une remarque importante : une approche globale élargie aux Sciences de la Terre aurait été bienvenue dans ce contexte suisse et mondial. Car les interactions “Sol-humus-plante-carbone-azote-atmosphère-climat-énergie” constituent une réalité gigantesque ! Sur lesquelles nous avons la possibilité (l’obligation ?) d’agir.

Tant il est vrai que, pour résumer des bases de la Biosphère, la photosynthèse végétale et l’humification (formation de l’humus des sols) sur notre Planète représentent les principaux processus énergétiques, fantastiques, immenses, grâce au rayonnement solaire.


Conférence “AGIR ENSEMBLE POUR LE CLIMAT” Université Lausanne 29.11.2018

“AGIR ENSEMBLE POUR LE CLIMAT”




Le climat change de plus en plus vite et pose d’innombrables défis à nos sociétés, de l’échelle locale à l’échelle mondiale.
L’association Grands-parents pour le Climat, par son Comité et sa Commission scientifique, et l’Université de Lausanne, par sa Direction, ont le grand plaisir d’accueillir la Professeure Martine Rebetez, qui dressera un état des lieux des connaissances scientifiques sur les changements climatiques, et le Professeur Jacques Dubochet, qui abordera les relations entre les résultats scientifiques et nos choix de société.
La seconde partie de la soirée permettra un dialogue entre plusieurs associations de jeunes engagé-e-s pour le climat ou le développement durable, le public et les deux intervenant-e-s, ainsi qu’avec les membres de l’association Grands-parents pour le Climat.

18h15
Introduction et mots de bienvenue
– Laurence Martin, Co-présidente GP Climat
– Benoît Frund, Vice-recteur de l’UNIL

Conférences de Martine Rebetez et Jacques Dubochet

Dès 19h30
Dialogue entre générations, modéré par Nicole Baur,
Déléguée à la politique familiale et à l’égalité du canton
de Neuchâtel, avec la participation de
– Swiss Youth for Climate
– Groupe lausannois de désinvestissement
– Label J’OSE: Jeunes Objectif Smart Energie
– Le LAC: Lausanne Action Climat
– Artisans de la Transition
– Aînées pour la protection du climat
– Associations d’Etudiants

Dès 20h30
Session posters et réseautage autour d’une collation.

Lieu : UNIL, Amphimax, auditoire 351
Accès : M1 arrêt UNIL-Sorge

 

Martine Rebetez, climatologue, professeure à l’Université de Neuchâtel, collaboratrice scientifique à l’Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL); spécialisée
dans les changements climatiques et leurs conséquences sur les forêts, le tourisme de montagne et l’enneigement. Experte reconnue dans le milieu scientifique, et référence pour les autorités publiques.

 

Jacques Dubochet, Prix Nobel de chimie 2017, ingénieur physicien, biophysicien, professeur honoraire de l’Université de Lausanne où il a dirigé le Département d’analyses ultrastructurales, présidé la Section de Biologie. Impliqué dans les grands défis scientifiques et sociétaux du monde actuel, il est l’auteur de «Parcours», un ouvrage paru au printemps 2018 (Rosso Editions) dans lequel il témoigne de son engagement.

 

Pour plus d’informations et pour s’inscrire : cliquez ici


Critiques de la vidéo conférence de Dr Lydia et Claude Bourguignon, « Quels sols pour demain ? Du constat à l’action ! »

Organisation par l’équipe de la Dr. Nelly Niwa, Cheffe du projet Volteface, UNIL I Université de Lausanne-Suisse, Direction Durabilité et Campus

Rappel : brève présentation du Dr Claude Bourguignon

Ingénieur agronome français, docteur ès sciences (biologie et biochimie), ancien chercheur à l’INRA. Fondateur du Laboratoire LAMS – Laboratoire d’Analyse Microbiologique des Sols. Nombreuses missions de régénération et préservation des sols agricoles dans plusieurs pays, sur plusieurs continents. Remarquables conférences en Suisse, en particulier pour le bureau de consultants COMPOSTDIFFUSON Snc Lausanne (années 1990) dont j’étais l’un des fondateurs, sous mandats de l’Etat de Vaud – Suisse dans les années 1990.

Quelques remarques suite à cette rencontre du 7 novembre 2017

  •  Brillants exposés bien documentés des Dr Lydia et Claude Bourguignon : problématiques agricoles, graves erreurs techniques engendrant érosion importante, pollutions graves, disparition de l’HUMUS et de la BIODIVERSITE DES SOLS, des ARGILES (fondements de la FERTILITE). Inversement, présentation de nombreuses techniques de régénération de la terre proposées sur la base des connaissances en pédologie, biologie et techniques /  méthodes bien connues en agroécologie, surtout en agriculture biologique.
  •  Table Ronde : discussions enrichissantes et témoignages de valeur entre spécialistes et professionnels de divers horizons, une certaine timidité quant aux graves situations écologiques agricoles et aux évolutions nécessaires pour une véritable agriculture durable respectueuse des réalités en sciences du sol et en biologie. Par exemple, pas un mot sur le « glyphosate » l’un des pesticides parmi les plus toxiques depuis le DDT catastrophique du siècle dernier…, Rien sur les interactions Sol-Humus-Plante-Carbone-Azote-Climat-Eau-Energie-Migrations. Ni bien-sûr par rapport au Traité de Paris 2015, COP22, COP23, l’Initiative 4 pour mille, accords engagés par bientôt deux cents pays, dont la Suisse. TABOUS ?
  • Quasi absence de temps laissé au public présent (plus de 700 participants) pour le moment des QUESTIONS : pourtant en milieu universitaire, institution ouverte à la participation active des auditeurs et étudiants. CURIEUSE COINCIDENCE : CRAINTE DE QUESTIONS GENANTES POUR CERTAINS MILIEUX ?

Bernard K. Martin

Vidéo conférence du mardi 7 novembre 2017

Lydia et Claude Bourguignon : interview Terre & Nature, 16 novembre 2017, l’hebdo romand de la vie au vert. Cliquez pour aller sur la page de notre blog


Conférence avec Dr. Claude Bourguignon “Quels sols pour demain ?”

Newsletter du 29 octobre 2017

Brève présentation du Dr Claude Bourguignon

Ingénieur agronome français, docteur ès sciences (biologie et biochimie), ancien chercheur à l’INRA. Fondateur du Laboratoire LAMS – Laboratoire d’Analyse Microbiologique des Sols. Nombreux cours de formation, missions de régénération et préservation des sols agricoles sur plusieurs continents. Auteur du livre “Le sol, la terre et les champs” (Edit. Sang de la terre). Remarquables conférences en Suisse, en particulier pour le bureau de consultants COMPOSTDIFFUSON Snc – Lausanne – dont j’étais l’un des fondateurs, sous mandats de l’Etat de Vaud (Suisse) dans les années 1990.

Bernard K. Martin

——————-

Communication de Dr. Nelly Niwa, Cheffe du projet Volteface, UNIL I Université de Lausanne, Direction Durabilité et Campus :

« Quels sols pour demain ? Du constat à l’action »

Conférence et table ronde avec Lydia et Claude Bourguignon spécialistes de la microbiologie des sols, le mardi 7.11.17.

La venue à l’Université de Lausanne de Lydia et Claude Bourguignon est l’opportunité de prendre du recul sur la question des sols et l’impact des pratiques agricoles et viticoles sur ceux-ci : Quelle est la situation des sols aujourd’hui ? Quelles sont les solutions durables pour améliorer leur qualité à l’avenir ?

(Cliquez sur l’image ci-dessous pour zoomer)

La conférence publique de Lydia et Claude Bourguignon sera ensuite suivie par une table ronde constituée de Dominique Barjolle (cheffe de la division paiements directs et agroécologie, Service de l’agriculture et de la viticulture, Canton de Vaud), Jordan Vacheron (chercheur à la Faculté de biologie et de médecine, Université de Lausanne), Stéphanie Grand, (chercheuse à la Faculté des géosciences et de l’environnement, Université de Lausanne), Raphaël Charles (chef de l’Antenne romande FiBL, Institut de recherche de l’agriculture biologique), François Füllemann (pédologue cantonal, Canton de Vaud), Jean-Philippe Barilier (agriculteur et viticulteur) et Gilbert Ramuz (agriculteur). La table ronde sera animée par Christian Pidoux(directeur de l’enseignement agricole, Canton de Vaud)

Cet évènement est organisé en partenariat entre l’Université de Lausanne et le Service de l’agriculture et de la viticulture du Canton de Vaud.

• Mardi 7 novembre 2017 de 17.30 à 19.15

• Université de Lausanne, Bâtiment Amphimax, salle 350 -> Métro M1, station Unil-Sorge

• Entrée libre, sur inscription (cliquez pour s’inscrire), nombre de places limité