PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…

SOL-CLIMAT indissociables – Article “BIOFUTUR”

« SOL, CLIMAT, ENVIRONNEMENT – Trio indissociable »

Article pluridisciplinaire publié dans BIOFUTUR MAGAZINE

INTRODUCTION

Depuis 2015, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation), puis COP21 et COP22 Maroc, ont souligné l’extrême importance des interactions entre le sol vivant – dont humus et argiles, la sécurité alimentaire, le climat et la prévention des migrations humaines. UN CONCEPT REVOLUTIONNAIRE ENFIN REVELE OFFICIELLEMENT !

J’avais développé ce concept dans mon livre « Les enjeux internationaux du compostage. Nos ressources alimentaires et en eau. Climat » paru chez L’Harmattan (Paris) en 2000, où je place le sol vivant et  l’HUMUS au centre des processus de la biosphère, grâce au recyclage des matières organiques, en particulier le compostage, en tant que carrefour terrestre des éléments ; particulièrement du carbone et de l’azote notamment. Carrefour élémentaire au même titre que la photosynthèse. Avec les couverts végétaux et l’HUMUS du sol, les cycles du carbone /azote poursuivent ainsi leurs parcours naturels. Ces facteurs essentiels révèlent leurs gigantesques fonctions vitales, tant sur la Planète entière que sur le champ d’à côté ou la forêt voisine.

Plus tard, lors des Colloques interdisciplinaires annuels «Sol vivant-humus-plante-climat-eau-énergie-migrations » que j’ai organisés de 2008 à 2013, plus d’une vingtaine de conférenciers et conférencières de milieux scientifiques, d’ONG, d’Administrations et d’entreprises, ont collaboré afin de cerner cette approche globale.

La conclusion était claire : face à de grandes problématiques mondiales, photosynthèse végétale et humification constituent parmi les principaux facteurs sur lesquels investir dès maintenant de toute urgence. Nous vivons actuellement un tournant majeur depuis 2015 : la reconnaissance officielle du lien HUMUS-CARBONE-FERTILITE-CLIMAT. A croire qu’avant, ce lien fut tabou…

Dans le droit-fil de ce qui précède, nous sommes heureux de présenter ci-après un article scientifique paru dans le Magazine français « Biofutur » sur ce brûlant thème d’actualité.

Télécharger l’article de base (p. 1-3 PDF) ou son développement (p. 4-7 PDF)

Vers le magazine Biofutur

Quelques sources d’informations complémentaires :