PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


AGROECOLOGIE, Quoi ? Pourquoi ? Comment ?

L’Ecologie, enseignée dans les Universités, constitue la Science des Sciences

Elle chapeaute toutes les autres. Elle prime. Elle nous permet de comprendre les équilibres de la BiosphèreRené Passet, Professeur émérite de Sciences économiques, Université de Paris : 

« Si tous les biens de la biosphère n’appartiennent pas à la sphère marchande, tous les biens marchands appartiennent à la biosphère et obéissent à ses lois » (in “L’ECONOMIQUE ET LE VIVANT” – Editions ECONOMICA).

Un auteur, Matthieu Calame, ingénieur agronome, nous offre une remarquable présentation de l’AGRO-ECOLOGIE dans son livre paru aux Editions Charles Léopold Mayer, un ouvrage richement documenté au plan scientifique tout étant à la portée du grand public :

Cliquez ci-dessous pour plus d’infos :

Présentation, développements, argumentation de ces concepts


Initiative 4 pour 1000 : agriculture, fertilité, forêt, climat

Initiative 4 pour 1000 (carbone)

Augmenter de 4/1000 le carbone des sols (humus) et des couverts végétaux, chaque année, permettrait de stopper la concentration de CO2 atmosphérique.

Tout en améliorant la fertilité des terres et la circulation de l’eau, prévenant sécheresses et inondations. Base de la sécurité alimentaire. Prévention des exodes – migrations. Economies d’énergies.

Infos : https://planethumus.com et https://agrihumus.com

Pour télécharger le document (PDF 8 pages), cliquez ci-dessous :

https://agrihumus.com/wp-content/uploads/2018/05/presentation_initiative_4p1000.pdf

Dès 2015 (COP21) : les transitions énergétique et agricole mondiales vont de l’avant ! Voir Ministère agricole (France) :

http://agriculture.gouv.fr/4-pour-1000-et-si-la-solution-climat-passait-par-les-sols-0

—————————-

Les deux plus puissantes ressources d’énergie sur la Planète : la photosynthèse végétale (grâce au soleil), photosynthèse qui “fabrique” les matières organiques végétales. Et l’humification (formation de l’humus de la terre) grâce aux organismes des sols, les matières organiques leur servant de nourriture. 

Le schéma simplifié ci-dessous résume ce qui précède :

Hélas, ces deux puissants processus énergétiques (photosynthèse et humification), indispensables à la Biosphère, ont été progressivement détruits par l’Homme depuis environ 10’000 ans (sources ONU / PNUE). Ainsi près de la moitié des terres fertiles du globe a été transformée en sols stériles et déserts.


ARBRES – FORETS – VEGETAUX, BASES DE VIE, NOTRE FUTUR

Regardez le reportage (Passe-moi les jumelles)
vendredi 20 avril 2018 à 20h05, RTS1 (Suisse)

“Paju vous emmène au coeur de la forêt, en compagnie d’Ernst Zürcher, un ingénieur forestier et chercheur atypique qui accorde autant de crédit aux croyances ancestrales qu’à ses connaissances scientifiques”.

Rediffusions :

  • sam. 21 avril 2018 à 00:50 sur RTS2
  • sam. 21 avril 2018 à 11:00 sur RTS2
  • lun. 23 avril 2018 à 15:50 sur RTS2
  • mar. 24 avril 2018 à 11:50 sur RTS2


ARBRES – FORETS – VEGETAUX, BASES DE VIE, NOTRE FUTUR

  • Acteurs du cycle de l’eau, formation et préservation de sols fertiles, gîtes de biodiversité
  • Transformation du carbone atmosphérique, “fabrique” de matières organiques, d’oxygène
  • Stockent (séquestrent) beaucoup de carbone, remèdes face au réchauffement du climat
  • Ressources de bois, de matières premières, maillon productif du contexte économique
  • Complémentaires à l’agriculture : fournitures d’humus potentiel (exemples compostage, BRF – Bois Raméaux Fragmentés, source de matières ligneuses. soit formation d’humus “long terme”
  • Formation de nouvelles molécules vitales, épurées de pollutions
  • Constituent, grâce à la photosynthèse (+ soleil), une puissante ressource énergétique
  • Agro-Foresterie et permaculture : techniques écologiques agricoles d’avenir

Cliquez sur :

Lien vers le diaporama du Professeur Dr Ernst Zürcher, ingénieur forestier

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir le diaporama (PDF)

Lien vers le livre du Prof Dr Ernst Zürcher :

Lien Youtube vers le film “L’Homme qui plantait des arbres” de Jean Giono

Cliquez sur la flèche pour lancer la vidéo

 

IMPORTANT !

Dès 2015 (COP21) : transitions énergétique et agricole mondiales, voir Ministère agricole (France) : http://agriculture.gouv.fr/4-pour-1000-et-si-la-solution-climat-passait-par-les-sols-0
et : « Initiative 4 pour 1000 » : https://www.4p1000.org/fr


CLIMAT : COP21 tiendra-t-elle compte de l’humus (carbone) des sols ?

Cet hiver, nous approchons 60’000 visites sur :  planethumus.com  et  agrihumus.com

Phénomènes destructifs conjoints.
Enormes synergies dévastatrices !

Pourtant il est possible d’inverser ces tendances négatives,
de créer une spirale positive win-win (gagnante-gagnante) !

Sous la pression humaine depuis des siècles et jusqu’à nos jours, érosion – désertification des sols (recul de l’humus) – raréfaction des couverts végétaux – pertes en biodiversité, entraînent famines, sécheresses. Et aussi augmentation des gaz à effet de serre, se surajoutant à l’utilisation récente des énergies fossiles. Conclusions : conséquences humaines dramatiques : exodes et migrations.

Il y a une trentaine d’années, on ne parlait pas de migrants climatiques. Il s’agissait « de réfugiés obligés de fuir un environnement dégradé ». 25 millions de réfugiés déjà en 1995 ! ! A cette époque, 50 millions annoncés dès environ 2000 – pour les mêmes causes décrites ci-dessus (résumées par « Environnement dégradé »). L’article de 24 Heures (Lausanne, Suisse) du 21 août 1995, ci-dessous, laisse perplexe car aujourd’hui parle-t-on encore de « réfugiés obligés de fuir un environnement dégradé », migrants dits éco-réfugiés ?

Quelles parts des causes d’exodes liés aux guerres, tyrannies politiques, religieuses, pression démographique, recherches d’emplois, modifications climatiques dues aux gaz à effets de serre, et “environnement dégradé” ?

De récentes études prévoient que, dans le monde, 50 à 700 millions de personnes devront migrer pour cause de désertification des sols. Par ailleurs, selon d’autres sources, des millions d’hectares de sols seraient régénérables – réhabilités en terres fertiles – puisque l’on en connaît les moyens : agro-écologie fondée notamment sur la formation d’humus et d’organismes du sol (= riches en carbone).

Séquestrer du carbone sous formes d’humus, d’organismes du sol et de couverts végétaux, c’est gagnant-gagnant face aux problèmes « CLIMAT – RESSOURCES  ALIMENTAIRES  ET  EN  EAU – MIGRATIONS  » !

article_24heures1995migrants

Site de 24 Heures, Lausanne, Suisse

Lire la suite


Eau, climat, agriculture – ressources alimentaires. Migrations ….

Bientôt 50’000 visites sur :  planethumus.com  et  agrihumus.com

FONDEMENTS DE NOS VIES

Les spécialisations scientifiques / professionnelles, certes utiles et nécessaires, entraînent souvent vers des domaines tellement complexes que l’on perd de vue l’essentiel à la base de nos existences, au plan vital. Comparaison intéressante : en médecine, l’importance et la complémentarité entre “généralistes” et “spécialistes”. S’agissant d’agriculture, d’agronomie, de climat, de ressources en eau, des domaines tels que pédologie + botanique + zoologie + écologie (écologie = enseignement universitaire, faut-il le rappeler ?) constituent des piliers du savoir dont il y a lieu de tenir sérieusement compte.

Qu’est-ce qui est essentiel ?

L’air (pur) : quasiment chaque seconde.

L’eau (potable) : journellement.

Une alimentation non polluée, diversifiée.

Un climat, un habitat : confortables – autant que possible.

Fondamentalement, ces facteurs reposent sur une gestion à long terme des terres agricoles et forestières, tenant compte du sol vivant et de l’ humus – bases de fertilité et durabilité des ressources alimentaires.

Lire la suite


LES SOLS AGRICOLES SONT LAISSES POUR COMPTE !

6ème Colloque pluridisciplinaire “Sol-plante-climat-énergie-eau” 14.11.2013

HES-Bienne (Suisse)

Interview du Professeur Dr Pascal Boivin

Ingénieur agronome, pédologue – HES Lullier et Genève

Article paru dans AGRI (22 novembre 2013), l’hebdomadaire des professionnels de l’agriculture en Suisse romande :

Les sols sont laissés pour compte“(pdf) 

Sa présentation :

  “Humus – Biologie du sol – Cycle de l’Eau”

Lire la suite