PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…

Soigneurs de terres

Un documentaire exceptionnel qui remet en question des pratiques agricoles et forestières destructrices, tout en proposant des connaissances et des techniques pour un avenir assurant fertilité et durabilité des sols, en lien avec la régulation du climat (humus, effet carbone), la circulation de l’eau, la lutte contre l’érosion et la désertification, la prévention des exodes-migrations, les économies d’énergie. Interviews, témoignages, argumentations des Dr Lydia et Claude Bourguignon, ingénieurs agronomes, du Ministre français de l’Agriculture Stéphane Lefoll, de la Direction de l’INRA – Institut National de Recherche Agronomique (F) et de praticiens – agriculteurs appliquant des méthodes agro-écologiques.

 

Aux quatre coins du monde, heureusement, émergent des idées, projets, méthodes et opérations qui prendront peu à peu le relais d’activités agri-forestières dévastatrices. Par exemple, dans le droit-fil de ce documentaire réalisé par France 2, et confirmant par quelques mesures et chiffres officiels, le bureau CompostDiffusion SNC (Lausanne) et le Laboratoire Sol-Conseil (Changins, Nyon – Suisse) avaient effectué des expériences agricoles comparatives “avec et sans compost”   – Essais-vitrines – durant une dizaine d’années, entre 1988 et 1998. Cette étude avait été mandatée par l’Etat de Vaud (Suisse). Voici quelques extraits des résultats exceptionnels obtenus, extraits tirés d’un exposé de Serge Amiguet, ingénieur, Directeur de Sol-Conseil, lors du 4ème Colloque “Sol-plante-climat-énergie” en 2011 au Château d’Yverdon-les-Bains :

La présentation visuelle complète de l’exposé est téléchargeable ici

Cette expérience, bien qu’ancienne, confirme les perspectives de reconstituer efficacement l’humus des sols, soit de faire passer dans la terre du carbone atmosphérique (via la photosynthèse, puis l’humification) en quantités très importantes. Augmenter le carbone des sols de 10 à 40 %, stocker de l’ordre de 20 tonnes / hectare de carbone supplémentaire grâce aux soins apportés à l’humus et à la biodiversité du sol, c’est faisable !

Il est important de préciser qu’outre le compostage, d’autres méthodes offrent de nombreux avantages globaux de ce type : fumiers bien menés, BRF – Bois Raméaux Fragmentés, non-labours, couverts végétaux permanents, agro-forestrie, permaculture, jachères vertes, engrais verts, cultures associées, importance (en particulier) des légumineuses, rotation des cultures,  Terra preta, etc, etc…. C’est l’objet de l’excellent documentaire de France 2 ci-dessus : montrer une partie de la diversité des moyens d’action à caractère écologique, débouchant sur des interactions positives systémiques, d’intérêt général.

Site  Sol-Conseil, Changins – Nyon (Suisse)

Le FiBL – Institut de recherche de l’agriculture biologique, Frick (Suisse), observe des résultats comparables

Site de Lydia et Claude Bourguignon :  LAMS Laboratoire Analyses Microbiologiques Sols