PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…

CLIMAT – SECURITE ALIMENTAIRE : l’Initiative 4 pour 1000 (humus+végétal)

4pour1000titre

CLIMAT – SECURITE ALIMENTAIRE : l’Initiative 4 pour 1000 (humus+végétal)

CLIMAT-SOL-HUMUS-PLANTES-AGRICULTURE-MIGRANTS :

nombreuses stratégies à disposition

Face aux multiples causes du réchauffement climatique, une quantité appréciable de solutions s’offrent, largement relatées par les gouvernements, medias, organisations, recherche, industriels, ONU, etc.Une piste essentielle importante a été officiellement présentée suite à COP21 et COP22 (cliquez sur ces liens pour accéder aux sites) par le Ministère français de l’agriculture.

Sa mise en œuvre semble déjà en début d’application dans certains pays : redonner vie aux sols, reconstituer leur humus, reforester, garantir des couverts végétaux ; la particularité des vertus de ces options biologiques réside dans un fait indiscutable : la richesse en carbone de ces facteurs du Vivant. Passant de la plante (photosynthèse) puis aux sols – après décomposition, une grande partie du carbone atmosphérique se retrouve stockée (séquestrée) au sein de la terre sous forme d’humus ( = carbone) et dans les végétaux.

schema4pour1000

 A ce titre, le Ministre Stéphane Le Foll lança « l’Initiative 4 pour 1000 » (n’hésitez pas à cliquer sur ce lien), ayant pour but d’augmenter annuellement de 4 pour 1000 le taux d’humus des sols. Forts de cette prise de conscience et des heureuses potentialités à venir, un certain nombre de pays adhèrent au projet sur plusieurs continents, de l’Europe à l’Afrique en passant par les territoires du Commonwealth.

Extraits de FRANCE-INFO : “C’est fantastique, mais nous n’inventons rien. Tout cela existe depuis 3,8 milliards d’années“, souligne Janine Benyus, experte en biomimétisme. “Nous parlons de la manière de capturer le CO2 — pour inverser le problème de l’excès de CO2 dans l’air et de son insuffisance dans le sol“.

Cette approche globale a le mérite de respecter les cycles naturels planétaires du carbone, de l’azote, de l’eau – H2O donc hydrogène et oxygène, etc., cycles dénommés « biogéochimiques » par les Académies. En quelque sorte, rétablir ainsi les fonctions globales de la Biosphère, héritées depuis des millions d’années, fonctions qui ont présidé à l’évolution de la Planète, à la création des sols fertiles et à leur auto entretien.

L’ “Initiative 4 pour 1000” proposée par la France en 2015 compte à ce jour 170 signataires. Elle a été présentée dernièrement à COP22-Maroc. L’usage des sols et des forêts cause environ un quart des gaz à effet de serre sur la Planète. Mais inverser ces processus catastrophiques est faisable. Outre les autres solutions (« sortir du fossile », énergies renouvelables, économies d’énergies, etc.), de nombreuses techniques agricoles et forestières permettent de fixer du carbone (séquestration) dans les couverts végétaux et les sols.

Par exemple, le recyclage (compostage) des matières organiques – végétales et animales, ou les BRF (Bois Rameaux Fragmentés), et leurs restitutions aux terres augmentent la formation d’HUMUS et d’organismes du sol riches en carbone. L’Initiative « 4 pour 1000 » a pour but d’étudier, de développer et appliquer cette augmentation de carbone des sols et des forêts. Une initiative multi-gagnante : accroissement de la fertilité, meilleure sécurité alimentaire, optimisation du cycle de l’eau, économie d’engrais et pesticides, protection de la santé publique, prévention des migrations, régulation du climat.
sol_Matthias-Ripp

Mais prendre garde aux excès de labours !

Plus d’informations sur quelques sites de services et documentation

Planethumus.com (blog interactions sol-humus-plantes-climat-énergie-migrations)

Agrihumus.com (blog interactions sol-humus-plantes-climat-énergie-migrations)

FiBL (Institut de recherche de l’agriculture biologique)

BIOPHYT (Institut recherches, consultations, agronomie et écologie appliquées)

Lams (Laboratoire d’Analyses Microbiologiques des Sols)

PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement)

FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation)

OFEV (Office fédéral de l’environnement, Thème Sols)

SOL-CONSEIL (Laboratoire – Sol-Conseil)

Auteur : Bernard K. Martin

Consultant agriculture durable Fondateur Journées romandes "Sol-plante-climat-énergie" http://PlanetHumus.com

Les commentaires sont fermés.