PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…

Techniques, business, administrations, politiques : blocages, déni face aux évidences scientifiques

L’EXAMEN DE CERTAINS FAITS

Par exemple, alors député au Grand Conseil vaudois (Lausanne, Suisse) entre 2002 et 2007, j’ai tenté d’y apporter quelques “plus” écologiques à caractère agricole, notamment. Un premier succès fut une motion /postulat concernant les OGM – (14 janvier 2003), postulat accepté par le plénum, ainsi qu’une pétition signée par une majorité de député(e)s de tous les partis, sur le même objet, pétition destinée au Conseil des Etats à Berne. Puis, au niveau national, d’autres instances prirent le relais et les OGM furent enfin interdits dans ce pays. Pour un temps…(?)

Moult autres tentatives de ma part en matière d’Ecologie, de gestion de  L’Eau, ressource et bien publics,  de Protection des paysans, d’Environnement, de Santé publique (1)  (2) furent balayées, ou mises sous la pile (ou sabotées ?).

(mon postulat No 17 – “Sol, humus, érosion, climat, paiements directs” du 10 septembre 2002, passé en commission le 23 octobre 2002, conclusions-recommandations acceptées par le plenum le 14 janvier 2003, avait été clairement poubellisé, montrant soit l’inertie, soit l’ignorance, soit un sabotage organisé ?)

Mon “OPINION” dans 24 HEURES du 24 janvier 2003

*

Ma dernière intervention en date – 2007 – (renouvellement, mise à jour de mon postulat de 2002/2003) concerne les interactions “Sol-plante-carbone-eau-climat-agriculture-humus-marché du carbone”. Motion transformée en postulat – étrange système politique oblige… Puis commission, rapport de minorité et enfin … acceptation par le plenum !

Une nouvelle victoire.

Mais purement théorique. Car certaines Administrations du Canton s’arrangèrent probablement pour faire “le gros dos” c’est-à-dire le silence radio. Car aucune référence à ce postulat, aux notions HUMUS – ORGANISMES DU SOL – CARBONE – CLIMAT – AGRICULTURE , dans les dispositions ultérieures… Rien sur l’importance des matières ligneuses et les composts riches en lignines… Ni sur l’équilibre bactéries / champignons, essentiel à la qualité d’une terre agricole durable.

Ni sur l’importance du compostage, sur le soutien nécessaire de l’Etat entre les entreprises de compostage et le monde agricole. Ni sur les énormes émissions carbonées de l’Agriculture, correspondant à de gigantesques pertes d’humus agricole – cela en quelques décennies… Aucune trace de ces mots clés, notions et préoccupations fondamentales dans les dispositions légales, règlementaires du Canton de Vaud… Malgré la nouvelle loi sur l’Agriculture vaudoise qui s’ensuivit !

S’agissant de protection des sols, des eaux et du climat (atmosphère), l’Agriculture est-elle hors-la-loi ?

*

L’humus et les organismes du sol, les composts et bons fumiers aérobies (bien équilibrés au plan microbiologique), les BRF / Bois Raméaux Fragmentés, ces véritables patrimoines et ressources naturelles, ne valent toujours RIEN aux yeux de l’Etat !

Un déni généralisé.

Et comment comprendre que le principal territoire suisse labouré (terres agricoles ouvertes, vulnérables, en région vaudoise), ne compte qu’un seul pédologue officiel ??? Alors que d’autres cantons se dotent de dispositions, de mesures, d’équipes bien organisées ? Pourquoi un tel retard chez les Vaudois ?

*

Même OMERTA au niveau du Conseil fédéral et de quelques administrations concernées, à Berne. Des “Questions sans réponses claires”, depuis bientôt 2 ans ! Pourquoi cette chape de plomb ?

A qui cela profite-t-il ? Comment expliquer ce fossé énorme entre sciences du sol, information publique et réelle mise en oeuvre sur le terrain ?

Une vaste “trahison scientifique”, technique, intellectuelle, politique ?

Quid de la  démocratie ?

Est-ce si difficile de reconnaître publiquement que la trilogie “humus-argiles-organismes du sol” constitue l’essentiel, à la base des ressources forestières, agricoles, alimentaires, des cycles de l’eau, du carbone, de l’azote sur les continents ? Un excellent moyen de prévenir les migrations humaines pour cause d’érosion / désertification des sols ? Est-ce si difficile de le publier, d’en faire des affiches format mondial, d’informer les politiques, les électrices et électeurs, afin qu’ils votent des budgets ?

D’en faire un sujet pédagogique dans les écoles ? D’encourager vraiment les agriculteurs dans ce sens ? De mettre un prix, même virtuel / symbolique, à l’humus et au ver de terre ? Et aux journalistes d’investigation d’examiner à fond ce thème vital ? Est-ce si difficile ?

Pourtant, par ailleurs, la Suisse réalise un immense progrès depuis une quinzaine d’années, grâce aux paiements directs agricoles à caractères écologique et social (importants revenus agricoles légitimes, avec contre-parties et services d’intérêt public fournis par l’Agriculteur – ce ne sont pas des subventions !).

Mais comment expliquer ce déni de l’humus et de la vie du sol,

l’OMERTA autour de ces deux fondements vitaux, multifonctionnels ?

Pour en savoir plus :

Postulat Sol-plante-eau-AGRICULTURE – CLIMAT – marché carbone 2007 (pdf)

Annexe au postulat : AGRICULTURE- CLIMAT : quelques références scientifiques (pdf)

Annexé au postulat, un document que j’ai pourtant réalisé pour l’Etat de Vaud alors que j’y étais consultant (!) dans le cadre du bureau COMPOST-DIFFUSION SNC LAUSANNE – et aussi, indirectement, pour l’Office fédéral de l’Environnement qui avait co-financé le travail “Fiches-Conseils Compostage”:

Cycles carbone et eau, biodiversité, matières organiques, agriculture et pertes d’humus (pdf)

Rapport de minorité de la commission : Com carb clim agric rapp. minorité(pdf)

J’avais apporté, en cette commission du Grand Conseil, quelques ouvrages d’agronomie, de pédologie et d’écologie générale sur ces questions…

Ainsi que mon propre livre de vulgarisation édité chez L’Harmattan :  CouvertureDeLivreBKM

 

 

En savoir plus sur ma publication : : Table des matières (pdf)

Pour commander le livre : Editions L’Harmattan, Paris

 .

L’une de mes principales sources bibliographiques, à l’époque :

Doc Facebook Gobat al argilohumique 2Doc Facebook Gobat al

Doc Facebook Gobat al 1

 .

Nouvelle édition 2012 :

Doc wordpress.com Gobat- Aragno-Matthey 1

 

Doc wordpress.com Gobat- Aragno-Matthey 2

.

Quelques autres sources

.

Importance des matières ligneuses pour la durabilité agricole

.

Remarquable documentaire scientifique sur la question :

AGRICULTURE – RESSOURCES ALIMENTAIRES  – “Humus, espoir oublié pour le climat” 

.

Extraits courts de ce documentaire

.

Interview par AGRI du Professeur Pascal Boivin – HES agronomie Genève : Les sols sont laissés pour compte“ (pdf) 

.

Exposé du Professeur Pascal Boivin : “Humus, biologie du sol, eau ” (pdf)

.

Où voyons-nous des mentions claires  “humus-argiles-vie du sol”  

à entretenir, régénérer, dans les textes et règlements d’application,

ou une valeur sonnante et trébuchante même approximative quant à ces 3 paramètres ?

Quid du mot “humus”, de la notion de l’humus ?

Les trois interventions ci-dessous montrent qu’il existe un “vide règlementaire” :

– Présentation de Jean-Luc Kisling, Secrétaire général de Prométerre, Lausanne : AGRO-ECOLOGIE – Cadre des lois fédérale et cantonale sur l’agriculture, bilan et perspectives”  JLK   19-10-11  (ppt) 
Présentation de Maximilien Stauber, doctorant en droit, Université de Lausanne : “Les normes légales sur la fertilité du sol et leur application”
Présentation du Dr Konrad Schleiss, ingénieur agronome : L’humus vaut combien ? “Fonctions biodiversité – humus / Finance et humus”

.

Autres exemples de “blocage (s) scientifique, technique, administratif, politique ”

car, après des décennies, quasiment rien de concret à l’horizon quant à des suivis,

développements, extensions suite à ces travaux :

– Expérimentations agricoles avec et sans compost ligneux – ESSAIS-VITRINES – CompostDiffusion Snc Lausanne et Sol-Conseil, Changins – 1987 -1998

– L’agriculture biologique montre des résultats globaux extraordinaires.    Et particulièrement les méthodes en BIODYNAMIE. Qu’en font nos décideuses et décideurs ?    Pourquoi laisser la promotion du bio uniquement à des commerçants ?

– Un projet sur ces thèmes, déposé pour Expo 01 – l’Exposition nationale suisse 2001 – devenue 02 (Région des Trois Lac), projet dont j’ai été l’initiateur et le concepteur avec l’appui de quelques scientifiques + ONG + entrepreneurs + intelligentsia, avait tout d’abord été accepté par la Direction d’EXPO 01. Puis, derrière un beau “rideau de fumée” occasionné par un juri d’experts anonyme, notre projet fut rejeté sur la base d’arguments plutôt fumeux. Pour ne pas dire malhonnêtes et stupides. Décidément, certains, peu courageux, se réfugient dans le flou… Une ambiance véritablement obscure. 

– Les BRF – Bois Raméaux Fragmentés, ressource fantastique pour la régénération des sols agricoles – expériences menées depuis une trentaine d’années par l’équipe du Professeur Gilles LEMIEUX, Université Laval – Québec (pdf)

Université LAVAL – Prof Lemieux

BRF_Asselineau_mso618B6

– Compostage des broussailles et régénération des sols agricoles dans le cadre de la prévention des incendies en forêt méditerranéenne : quid d’une pérennisation officielle dans le Sud de l’Europe et au Maghreb ?

Prix ROLEX – ECOLOGIE / ENTREPRISE – Genève 1981

Quelques OPINIONS écrites dans 24 Heures, le grand quotidien Lausanne et Suisse romande (pdf) :

24H OPINION climat, solution carbone / sols

24H OPINION vers de terre / lutte contre désertification

24H OPINION exode rural / mépris de la terre

24H OPINION sol eau climat cultures

24H OPINION capital / social / ressources naturelles

24 H OPINION ogm agriculture / alimentation santé

24H OPINION eau / foret agriculture / santé publique

24H OPINION politique agricole 2011 / social écologie santé

.

Exploitons-nous la terre agricole comme une mine à ciel ouvert ?

Le minerai  = argiles-humus-organismes du sol ?

.

Schéma global des cycles Carbone – Eau, etc…. en lien avec les sols et l’agriculture :

Annexe cycle carbone 2007-page-001 (1)

 

.

Synthèse. Vision systémique “HUMUS + BIODIVERSITE DU SOL ”

+ ARGILES

en lien avec tous les secteurs de l’Humanité et la biosphère :

Hiérarchie-Humus (pdf)

 


Nous travaillons bénévolement pour ce site. Votre soutien nous aide pour nos frais de fonctionnement

Bouton Faire un Don