PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. PHOTOSYNTHESE VEGETALE et HUMUS de la terre se situent au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


«Il faut une fiscalité écologique qui récompense rapidement »

L’écologie est une véritable science universitaire, académique. La science des sciences ! ! Écologie : pas un parti politique, mais concerne tous les partis ! Bernard K. Martin

****************************** 

“Investir massivement dans les technologies vertes”

Interview de Nicolas Hulot ** Le Matin Dimanche (Genève) 16 juin 2019 – MONDE page 13 

(**ex-ministre en France de la Transition écologique et solidaire, présentateur d’Ushuaïa)

Quelques points de l’interview, réponses de Nicolas Hulot, synthèse de remarquables concepts d’avenir alliant “Social – Environnement – Economie – Humanisme” pour un futur vivable :

– “Investir massivement dans les technologies vertes”

⁃ « L’écologie a infusé dans la plupart des formations politiques, à l’exclusion des plus conservatrices. Je ne peux que m’en réjouir. »

⁃ « Maintenant il faut qu’on ait une Europe qui fusionne sur la solidarité et les enjeux écologiques. Il n’y a pas d’avenir pacifique si les phénomènes écologiques nous échappent. »

⁃ « C’est de notre survie dont il s’agit. Quand ce sont les enfants qui viennent rappeler aux adultes leur responsabilité, c’est un comble. C’est l’ultime avertissement. »

⁃ « Le modèle économique dominant, qui lui-même est soudé à un modèle énergétique, est aujourd’hui un médicament qui empoisonne ».

⁃ « Un modèle basé sur l’exploitation illimitée de ressources limitées est sans issue. »

⁃ « Il y a une alternative : la croissance sélective. Il y a des domaines qu’il va falloir développer massivement. »

⁃ « Ce qui est incompatible, c’est le capitalisme sauvage. L’exploitation sans fin au profit de quelques-uns, avec 80 % de la richesse exploitée au profit de 20 % des citoyens, ce n’est plus tenable. (…) À l’exclusion vous ajoutez l’humiliation ».

⁃ « L’écologie, ce n’est pas une préoccupation de riches, c’est un devoir de riches. La transition sera solidaire ou ne sera pas. »

⁃ « Au gouvernement, je voulais affecter tout ou partie du produit de la taxe carbone à ce que j’appelais un coussin social. Ça a été ma première déconvenue. »

⁃ « Il vaut mieux taxer l’argent de la rente que celui du travail. »

⁃ (…) « Vous changeriez ainsi les modes de production et de consommation sans brutalité en l’espace de dix ans ».

Journalistes : Nicolas Crousse et Joëlle Meskens, « LE SOIR »/LÉNA. 

Cliquez sur l’article du Matin Dimanche ci-dessous pour l’agrandir  :

******************************************************

Informations complémentaires :

https://planethumus.com  et  https://agrihumus.com

Voir notre chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/user/PlanetHumus

Recherche suisse PNR68 :
http://www.pnr68.ch/fr/projets/synteses-thematiques/sol-et-environnement

Institut de recherche en agriculture biologique :
https://www.fibl.org/fr/page-accueil.html

BIOPHYT – Institut de recherches, agronomie – écologie appliquées :
http://www.biophyt.ch/f_index.html

Laboratoire Analyses Microbiologiques Sols (Lydia et Claude Bourguignon) :
https://lams-21.com/artc/LAMS/1/fr/

Initiative internationale 4 pour 1000 carbone :
https://www.4p1000.org/fr

ASSOCIATION FRANÇAISE d’AGROFORESTERIE :
http://www.agroforesterie.fr/definition-agroforesterie.php

Article agroforesterie suisse dans magazine Agrihebdo
https://www.agrihebdo.ch/agroforesterie

Aînées pour la protection du climat :
https://ainees-climat.ch


CLIMAT – COP24 2018, Pologne. Appel remarquable de Greta Thunberg (Suède)

Agée de 15 ans,

la suédoise Greta Thunberg dit la vérité aux pouvoirs

sur le climat

 

Introduction de Bernard K. Martin :

Face aux énormes résistances de majorités politiques, gouvernementales, industrielles, financières et autres puissants sur notre Planète Terre, cette jeune fille exprime magnifiquement la réalité de l’évolution de notre monde en effondrement, exploité par une poignée de “responsables”.

Obsédés par le PIB !

Quid des propositions de l’ONU (PNUD – Programme des Nations Unies pour le Développement) ayant travaillé sur le BNB – Bonheur National Brut (1972) ? Quid des Transitions agro-écologiques ? Des extrêmes priorités : photosynthèse, couverts végétaux, arbres, humus, cycles carbone et eau ? Sécurité alimentaire ? D’une véritable prévention des exodes – migrations ? 

Et la mise en oeuvre accélérée des énergies renouvelables ? Sortir des fossiles, du nucléaire ?

 

#ClimateStrike #FridaysForFuture #Youth4Climate

 

TRADUCTION PAR GOOGLE TRANSLATE :

“Je m’appelle Greta Thunberg. J’ai 15 ans. Je viens de Suède.

Je parle au nom de Climate Justice Now.

Beaucoup de gens disent que la Suède n’est qu’un petit pays et peu importe ce que nous faisons.

Mais j’ai appris que vous n’êtes jamais trop petit pour faire une différence.

Et si quelques enfants peuvent faire les gros titres partout dans le monde simplement en n’allant pas à l’école, alors imaginez ce que nous pourrions tous faire ensemble si nous le voulions vraiment. Mais pour faire cela, nous devons parler clairement, même si cela peut être inconfortable.

Vous ne parlez de croissance économique éternelle verte que parce que vous avez trop peur d’être impopulaire. Vous ne parlez que d’avancer avec les mêmes mauvaises idées qui nous ont mis dans ce pétrin, même lorsque la seule chose sensée à faire est de tirer le frein à main.

Vous n’êtes pas assez mature pour le dire tel quel. Même ce fardeau que vous nous laissez, enfants. Mais je ne me soucie pas d’être populaire. Je me soucie de la justice climatique et de la planète vivante.

Notre civilisation est sacrifiée pour permettre à un très petit nombre de personnes de continuer à gagner énormément d’argent.

Notre biosphère est en train d’être sacrifiée pour que les riches de pays comme le mien puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient le luxe de quelques-uns.

En 2078, je vais fêter mes 75 ans. Si j’ai des enfants, ils passeront peut-être cette journée avec moi. Peut-être qu’ils vont me demander de vous. Peut-être demanderont-ils pourquoi vous n’avez rien fait alors qu’il était encore temps d’agir.

Vous dites que vous aimez vos enfants par-dessus tout et pourtant vous leur volez leur avenir devant leurs yeux.

Tant que vous ne commencerez pas à vous concentrer sur ce qui doit être fait plutôt que sur ce qui est politiquement possible, il n’y a plus d’espoir. Nous ne pouvons pas résoudre une crise sans la traiter comme une crise.

Nous devons garder les combustibles fossiles dans le sol et nous devons nous concentrer sur l’équité. Et s’il est si impossible de trouver des solutions dans le système, nous devrions peut-être changer le système lui-même.

Nous ne sommes pas venus ici pour prier les dirigeants mondiaux Vous nous avez ignorés dans le passé et vous nous ignorerez à nouveau.

Nous sommes à court d’excuses et de temps.

Nous sommes venus ici pour vous informer que le changement s’annonce, que cela vous plaise ou non. Le vrai pouvoir appartient au peuple.

Je vous remercie.”

——————————-

TEXTE ANGLAIS ORIGINAL :

15 year old activist Greta Thunberg speaks truth to power at the UN COP24 climate talks:

“My name is Greta Thunberg. I am 15 years old. I am from Sweden.

I speak on behalf of Climate Justice Now.

Many people say that Sweden is just a small country and it doesn’t matter what we do.

But I’ve learned you are never too small to make a difference.

And if a few children can get headlines all over the world just by not going to school, then imagine what we could all do together if we really wanted to. But to do that, we have to speak clearly, no matter how uncomfortable that may be.

You only speak of green eternal economic growth because you are too scared of being unpopular. You only talk about moving forward with the same bad ideas that got us into this mess, even when the only sensible thing to do is pull the emergency brake.

You are not mature enough to tell it like is. Even that burden you leave to us children. But I don’t care about being popular. I care about climate justice and the living planet.

Our civilization is being sacrificed for the opportunity of a very small number of people to continue making enormous amounts of money.

Our biosphere is being sacrificed so that rich people in countries like mine can live in luxury. It is the sufferings of the many which pay for the luxuries of the few.

The year 2078, I will celebrate my 75th birthday. If I have children maybe they will spend that day with me. Maybe they will ask me about you. Maybe they will ask why you didn’t do anything while there still was time to act.

You say you love your children above all else, and yet you are stealing their future in front of their very eyes.

Until you start focusing on what needs to be done rather than what is politically possible, there is no hope. We cannot solve a crisis without treating it as a crisis.

We need to keep the fossil fuels in the ground, and we need to focus on equity. And if solutions within the system are so impossible to find, maybe we should change the system itself.

We have not come here to beg world leaders to care. You have ignored us in the past and you will ignore us again.

We have run out of excuses and we are running out of time.

We have come here to let you know that change is coming, whether you like it or not. The real power belongs to the people.

Thank you.”


Energie – climat – agriculture : + 4 pour 1000 carbone – pays membres

Extraordinaire ! Energie – climat – agriculture

Voyez la liste des 200 pays, Organisations et Institutions mondiaux

de l’Initiative 4 pour 1000 carbone vers la page “MEMBRES”


COP23 – ENERGIES, INTERACTIONS SOL-HUMUS-VEGETAUX-CLIMAT

COP23 dont “Initiative 4 pour 1000” :

4 pour 1000 de carbone : végétaux – sol – humus = sécurité alimentaire, lutte contre le réchauffement climatique 

Résumé:  Grâce au soleil – la plus puissante source d’énergie – la photosynthèse végétale permet la formation des plantes / riches en carbone. Ces ressources entretiennent microorganismes et faune. Résultat, biosphère sur la Planète Terre : les matières organiques abondantes en carbone. Puis leurs consommation – digestion – décomposition (humification = formation d’humus riches en carbone et en éléments nutritifs) participent principalement, avec les argiles, à la fertilité des sols. L’ensemble se fonde sur les “cycles bio-géochimiques” : principalement carbone, azote, eau (hydrogène et oxygène).

Pour lire la suite, cliquez ici