PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. PHOTOSYNTHESE VEGETALE et HUMUS de la terre se situent au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


Mortalité de centaines d’arbres en forêt. Toutes les causes abordées ?

500’000 arbres morts en 2018 (Suisse) !

Abattus d’urgence ou décimés pour différentes causes 

Il est beaucoup question de sapins morts. D‘autres espèces sont aussi gravement atteintes : ormes, frênes, pins sylvestres, séquoias, palmiers…  Réchauffement climatique, pics de chaleur, sécheresses, tempêtes, comptent parmi les causes importantes. Merci au quotidien 24 heures (Lausanne, Suisse) du 24 juin 2019 d’y consacrer un article à cette triste alerte.

“Parasites” tels que bostryches, graphiose, chalarose sont montrés du doigt. A juste titre. Mais l’on parle un peu rapidement de “pollutions”... Dommage d’être si “court” ! Les effets nuisibles co-latéraux des pesticides en circulation dans la biosphère n’en constituent que la pointe de l’iceberg.

Car rappelons que l’industrie chimique “fabrique” plus de 100’000 nouvelles molécules de synthèse dont on ignore pour la plupart les conséquences sur l’environnement et la santé, à terme. Et à plus forte raison quant aux effets peut-être explosifs de “cocktails” des nouvelles molécules de synthèse entre elles, disséminées dans la nature. Le grand brassage ! 

Mortalité des arbres : pensons aux causes dues à l’appauvrissement, l’empoisonnement des sols qui souffrent de carences ou de polluants par exemple du type “oxydes d’azote” provenant des émissions de l’agriculture et de la circulation automobile. Oxydes d’azote partant dans l’atmosphère, puis retombant sur les territoires, via vents et pluies….

Ces oxydes d’azote (parmi les nombreux autres polluants) nuisent à beaucoup de forêts dont terre et biodiversité subissent des dommages. Une conséquence : la lente diminution des humus et de la biodiversité (invertébrés, microorganismes dont bactéries – myceliums – enzymes, etc…) des sols aux fonctions-clés, notamment pour l’équilibre, le maintien des immunités végétales. Ainsi des humus forestiers, minéralisés par l’excès d’azote d’origine anthropique, migrent sous forme gazeuse (CO2) dans l’atmosphère … renforçant le réchauffement climatique… Une véritable spirale infernale !

Cette problématique dans l’article de 24 Heures demande des informations scientifiques à caractère de “sciences du sol”, de la Terre (pédologie, biologie, toxicologie, climatologie).

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE 24Heures “LES SAPINS VAUDOIS MEURENT PAR CENTAINES”

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE HEIDI.NEWS “L’HECATOMBE MENACE LES SAPINS DE LA FORET VAUDOISE”


INFORMATIONS UTILES : 

– Des ouvrages essentiels abordent l’importance des sols vivants, riches en humus, en organismes se développant sous nos pieds, sols liés (interactifs) avec les couverts végétaux (photosynthèse). Ces livres proposent des connaissances fondamentales, des moyens d’action pour régénérer la terre, la protéger à court et à long terme. Par exemple, cliquez ci-dessous pour en agrandir la lisibilité :

Pour commander le livre : https://www.ppur.org/produit/422/

 

Pour commander le livre : https://www.ppur.org/produit/936/

*******************************************************

QUELQUES SITES : POUR ALLER PLUS LOIN

Informations :
https://planethumus.com  et  https://agrihumus.com

Voir notre chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/user/PlanetHumus

Recherche suisse PNR68 :
http://www.pnr68.ch/fr/projets/synteses-thematiques/sol-et-environnement

FiBL – Institut de recherche en agriculture biologique :
https://www.fibl.org/fr/page-accueil.html

BIOPHYT – Institut de recherches, agronomie – écologie appliquées :
http://www.biophyt.ch/f_index.html

Laboratoire Analyses Microbiologiques Sols (Lydia et Claude Bourguignon) :
https://lams-21.com/artc/LAMS/1/fr/

Aînées pour la protection du climat : https://ainees-climat.ch

.


Réchauffement des sols : plus de CO2 que prévu ?

Article extrait de La Recherche du 21 mars 2017

Le réchauffement des sols libèrerait plus de CO2 que prévu

La température des sols augmente avec le réchauffement climatique. Ce faisant, le sol libère plus de gaz carbonique dans l’atmosphère que d’habitude. Cette quantité de CO2 produite serait bien supérieure à ce qu’estimaient les biogéochimistes.

Les sols de la Terre contiennent environ trois mille milliards de tonnes de carbone contenu dans des molécules organiques. Les organismes qui colonisent les sols en sont friands, ils les utilisent et les décomposent dans les nombreux mécanismes qui leur sont vitaux, comme la respiration hétérotrophe, au cours de laquelle ils rejettent le dit carbone sous forme gazeuse (le CO2) dans l’atmosphère. Plusieurs estimations ont montré que le réchauffement climatique allait augmenter les émissions de CO2 dues à la respiration des sols. Une nouvelle étude, parue le 9 mars dans la revue Science, montre que cette augmentation est quatre fois plus importante que prévue.

Au rythme actuel du réchauffement climatique et si les accords de Paris, entrés en vigueur en novembre 2016 et signé par 195 pays, n’atteignent pas leur objectif, les sols pourraient se réchauffer de 4°C d’ici à cent ans. L’équipe de biogéochimistes, dirigée par Margaret Torn du laboratoire national de Berkeley, en Californie, a donc voulu tester la réaction des sols lorsqu’une telle hausse de température leur était appliquée.

Lire la suite


Méditerranée : prévention incendies de forêts, économie carbone

Une des meilleures techniques de prévention, un atout climatique, forestier et agricole

(Chaque année, 480’000 hectares ont été détruits par le feu ces dernières 30 années en Europe du Sud ! (Source Cour des Comptes européenne). Particulièrement autour du Bassin méditerranéen et au Portugal.)

Une des réponses appropriée, majeure : débroussaillement – broyage – compostage – restitution de ces matières végétales (sous forme de compost ou de BRF-Bois Raméaux Fragmentés) aux terres agricoles à revitaliser, à re-fertiliser dans ces régions souvent dégradées.  Un moyen de lutte contre l‘érosion des sols, d’accroître la biodiversité, d’améliorer le cycle de l’eau. Ainsi que de limiter des émissions de CO2  et stocker  (séquestration) du carbone – humus – dans les sols agricoles ! Et des milliers d’emplois, des centaines de nouvelles entreprises à la clé ! Du gagnant – gagnant – gagnant, gagnant : est-ce si difficile à comprendre et à mettre en oeuvre ?

Cette approche est développée dans le post (article) ci-dessous en date du 26 mai 2016 avec beaucoup de précisions, vidéos, dossiers scientifiques, articles de presse, etc.