PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. L'HUMUS de la terre se situe au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…

CLIMAT – Sols agricoles, humus, stockage CO2

Echanges air – plantes – sols – fertilité

Sécurité alimentaire, climat, service agricole

Depuis les années 1950, les terres suisses et européennes ont perdu plus de la moitié de leurs humus et organismes (exemples : essentiels vers de terre et autres invertébrés, microorganismes, enzymes, etc.) du sol. Or, humus + organismes + argiles déterminent fertilité, circulation et rétention de l’eau, du carbone et de l’azote, entre autres vertus de ces processus vitaux pour l’agriculture et nourrir l’Humanité. En amont, les couverts végétaux absorbent le CO2, ils fournissent oxygène et matières organiques grâce à la photosynthèse (et au soleil). Puis la décomposition (par les organismes du sol) des matières transforment ces précieux matériaux en humus et nutriments nécessaires au sol vivant et aux cultures.

La régression gravissime de la qualité des terres est due principalement à plusieurs causes : pesticides et engrais de synthèse, labours excessifs, retours organiques (fumiers corrects, compost, “déchets” de cultures, etc.) insuffisants, carences de rotations des cultures, asphyxie des sols avec de gros engins créant des semelles de labours, etc. Tous les signaux d’alarme sont au rouge. Il est URGENT de lancer un Plan Marshall. Heureusement suite à COP 21 (Traité de Paris 2015) et à l’Initiative internationale “4 pour mille”, voilà de grands progrès dans cette perspective.

Ci-dessous excellent article sur le sujet paru dans Le Matin Dimanche du 7 octobre 2018

interview du Professeur Pascal Boivin, ingénieur agronome et pédologue (HEPIA GENEVE) et Président de European Confédération of Soil Science Societies

 

Cliquez ci-dessous pour agrandir l’article (PDF)

Cliquez sur les logos ci-dessous pour accéder à leur site

“L’initiative internationale “4 pour 1000″, lancée par la France le 1er décembre 2015 lors de la COP 21, consiste à fédérer tous les acteurs volontaires du public et du privé (États, collectivités, entreprises, organisations professionnelles, ONG, établissements de la recherche,…) dans le cadre du Plan d’action Lima-Paris.”

 

 

Recherche scientifique suisse : l’ensemble des synthèses thématiques PNR 68 sont disponibles en cliquant ici