PlanetHumus

AGRICULTURE – Ressources alimentaires, eau, climat, énergie, exodes – migrations. Appliquons les connaissances en sciences du sol. Car nous avons désertifié la moitié des terres fertiles du Globe depuis 10'000 ans. PHOTOSYNTHESE VEGETALE et HUMUS de la terre se situent au coeur des solutions. D'immenses régions sahariennes, du Moyen-Orient et méditerranéennes étaient vertes auparavant. Solutions : régénérer l'humus et la biodiversité des sols, reforester. C'est possible, l'expérience le montre…


“Reverdir le Sahara” : climat, biodiversité, sécurité alimentaire, eau

Le magnifique ouvrage, visionnaire, de Jean-Edouard Buchter, ingénieur EPFZ (Suisse)

“Reverdir le Sahara”

“Des solutions pour un retour à la végétation”

montre le fantastique avenir qu’offrent – si nous le voulons bien – les territoires en grande partie désertifiés par nos ancêtres : 6 à 10’000 ans de pressions humaines sur un environnement verdoyant à ces époques reculées.

La régénération de zones arides, grâce à la reconstitution de l’humus et de la biodiversité des sols (+  la reforestation), constitue un immense potentiel de renouveau d’activités agricoles, d’habitats, d’artisanats et une multitude d’emplois nouveaux. Mais aussi des milliards de tonnes de carbone que l’on peut “stocker” (séquestrer) sous forme organique dans les sols.

Et un cycle de l’eau peu à peu rétabli par cet ensemble biologique interactif, grâce à des activités humaines vertueuses. Freiner, inverser exodes et migrations, une utopie ? Des sciences et techniques environnementales  connues sont à disposition. La curiosité et la volonté des politiques, des décideurs, des médias, mais aussi des initiatives individuelles l’emporteront sur la désinformation et la passivité actuelles.

 

Pour commander ce livre : Favre / Payot / Amazon


Compléments d’informations disponibles sur ce blog aux plans agronomiques, pédologiques, énergétiques, climatiques et économiques.

**********************************

Informations complémentaires :

https://planethumus.com  et  https://agrihumus.com

Voir notre chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/user/PlanetHumus

Recherche suisse PNR68 :
http://www.pnr68.ch/fr/projets/synteses-thematiques/sol-et-environnement

Institut de recherche en agriculture biologique :
https://www.fibl.org/fr/page-accueil.html

Initiative internationale 4 pour 1000 carbone :
https://www.4p1000.org/fr

ASSOCIATION FRANÇAISE d’AGROFORESTERIE :
http://www.agroforesterie.fr/definition-agroforesterie.php

Article agroforesterie suisse dans magazine Agrihebdo
https://www.agrihebdo.ch/agroforesterie

Aînées pour la protection du climat :
https://ainees-climat.ch

 

 


Réchauffement des sols : plus de CO2 que prévu ?

Article extrait de La Recherche du 21 mars 2017

Le réchauffement des sols libèrerait plus de CO2 que prévu

La température des sols augmente avec le réchauffement climatique. Ce faisant, le sol libère plus de gaz carbonique dans l’atmosphère que d’habitude. Cette quantité de CO2 produite serait bien supérieure à ce qu’estimaient les biogéochimistes.

Les sols de la Terre contiennent environ trois mille milliards de tonnes de carbone contenu dans des molécules organiques. Les organismes qui colonisent les sols en sont friands, ils les utilisent et les décomposent dans les nombreux mécanismes qui leur sont vitaux, comme la respiration hétérotrophe, au cours de laquelle ils rejettent le dit carbone sous forme gazeuse (le CO2) dans l’atmosphère. Plusieurs estimations ont montré que le réchauffement climatique allait augmenter les émissions de CO2 dues à la respiration des sols. Une nouvelle étude, parue le 9 mars dans la revue Science, montre que cette augmentation est quatre fois plus importante que prévue.

Au rythme actuel du réchauffement climatique et si les accords de Paris, entrés en vigueur en novembre 2016 et signé par 195 pays, n’atteignent pas leur objectif, les sols pourraient se réchauffer de 4°C d’ici à cent ans. L’équipe de biogéochimistes, dirigée par Margaret Torn du laboratoire national de Berkeley, en Californie, a donc voulu tester la réaction des sols lorsqu’une telle hausse de température leur était appliquée.

Lire la suite